Fin de vie

Fin de vie : Emmanuel Macron n’exclut pas un référendum après la convention citoyenne

Fin de vie : Emmanuel Macron n’exclut pas un référendum après la convention citoyenne 13 septembre 2022
fin de vie référundum

Fin de vie : Emmanuel Macron n’exclut pas un référendum après la convention citoyenne – L’Elysée a précisé ce mardi 13 septembre les contours de la convention citoyenne sur la fin de vie promise par Emmanuel Macron. Dans le même temps, le Comité national d’éthique a rendu un avis favorable au suicide assisté et à une euthanasie encadrée dans des cas particuliers.  

Comme un air de déjà vu… Ce mardi 13 septembre, Emmanuel Macron vient d’officialiser le lancement d’une convention citoyenne sur la fin de vie. Une procédure très similaire à celle qu’il avait suivie lors du quinquennat précédent avant de légaliser la PMA pour toutes au mépris des résultats des Etats généraux de la bioéthique. (A ceci près que les Etats généraux étaient prévus dans la loi de bioéthique de 2011, mais qu’il a choisi d’y ajouter le débat sur la PMA). 

Des consultations avec les équipes de soins palliatifs

Le communiqué de l’Elysée précise aussitôt que cette consultation aura lieu en vue d’un possible nouveau « cadre légal » d’ici la fin 2023. Le Conseil économique, social et environnemental aura pour mission de la mettre en place « dès octobre », puis rendra ses conclusions en mars, précise encore l’Elysée. Comme pour les Etats généraux de 2018, des débats seront organisés par les espaces éthiques régionaux dans les territoires «afin d’aller vers tous les citoyens et de leur permettre de s’informer et de mesurer les enjeux qui s’attachent à la fin de vie », détaille la présidence. Elle promet également que des consultations seront menées avec les équipes de soins palliatifs, régulièrement confrontées à la fin de vie.

Un possible référendum

En parallèle, le gouvernement s’attèlera à un « travail concerté et transpartisan » avec les parlementaires« L’ensemble de ces travaux permettra d’envisager le cas échéant les précisions et évolutions de notre cadre légal d’ici à la fin de l’année 2023», conclut l’Elysée.

Source : famillechretienne.com

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

Le recours à un référendum sur l’euthanasie et le suicide assisté (s’il fallait en arriver là !), comme le laisse entendre le Président de la République, ne pourrait que diviser une fois de plus la société française. Cet article publié par « famille chrétienne » fait le point sur les dernières annonces présidentielles. A lire