Procréation

PMA pour toutes : lettre à ma députée (et à ses collègues)

PMA pour toutes : lettre à ma députée (et à ses collègues) 24 avril 2020
Lettre à ma députée

Madame la députée,

D’habitude, je ne juge pas utile de vous interpeller, quoique j’habite dans votre circonscription : votre temps est trop précieux. Mais aujourd’hui, le clavier me démange. Je me mets à votre place : vous allez être bientôt confrontée à une situation extraordinaire, à l’occasion du deuxième passage dans votre assemblée du projet de révision des lois bioéthiques. 

Vous rendez-vous compte ? Vous aurez la possibilité de faire ce que, de mémoire d’homme, aucune autorité, politique ou religieuse, n’avait encore osé : nier ce que tous les hommes ont toujours admis : l’humain naît d’un (ou plusieurs) père et d’une (ou plusieurs) mère.

La filiation hétérosexuelle, « butoir pour la pensée » fait partie, en effet, de ces choses qui – jusqu’ici – « ne sont pas transformables par la seule volonté humaine » (1)

Avec l’instauration d’une filiation homosexuelle, le projet sur lequel vous aurez à vous positionner, Madame, se propose de rompre avec l’ancrage éternel de l’homme à l’ordre naturel, selon lequel « les liens biologiques sont le modèle sur lequel sont conçues les relations de parenté » (2) et « la filiation (…) est substantiellement reliée à l’idée de la reproduction bisexuée » (3)

Vous pourrez, non seulement « changer de civilisation »comme le revendiquait trop modestement madame Taubira, mais bouleverser des repères anthropologiques reconnus par toutes les civilisations jusqu’aujourd’hui. 

Pourquoi pas ? me direz-vous. L’esclavage aussi était une pratique universelle que notre révolution eut bien raison d’abolir. 

Certes, « il est quelquefois nécessaire de changer certaines lois ».

Toutefois, « le cas est rare : et lorsqu’il arrive, il n’y faut toucher que d’une main tremblante (…) » (4) 

Vous tenez donc, Madame, un pouvoir vertigineux entre vos mains, et je ne doute pas qu’elles tremblent…

Source : agoravox.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

C’est un exemple de courrier à un député très intéressant autant sur le fond que sur la forme. L’auteur reprend avec intelligence et ironie tous les arguments contre le projet de loi bioéthique et notamment l’ouverture de la PMA sans père. A lire et pourquoi pas à adapter pour un courrier à votre propre député.