Procréation

« PMA : ce qu’on ne vous dit pas » : Olivia Sarton répond aux questions d’Info Chrétienne

« PMA : ce qu’on ne vous dit pas » : Olivia Sarton répond aux questions d’Info Chrétienne 12 mai 2020
PMA : ce qu’on ne vous dit pas

« On nous parle d’une loi destinée à répondre à des femmes qui souffrent de ne pas avoir d’enfant, quand la réalité est une loi destinée à satisfaire les acteurs du marché de la procréation. »

Olivia Sarton, directrice scientifique de Juristes pour l’enfance, vient de publier PMA : ce qu’on ne vous dit pas, aux éditions Tequi. Dans ce livre, elle a voulu apporter un éclairage nouveau dans le débat sur l’ouverture de la PMA à tous, en mettant en lumière les faces cachées de ce projet. Elle a accepté de répondre aux questions de Info Chrétienne.

Pouvez-vous vous présenter pour ceux qui, parmi nos lecteurs, ne vous connaissent pas ?

Ancien avocat au Barreau de Paris, j’ai commencé mon activité professionnelle par la défense pénale des mineurs victimes, mais je me suis ensuite rapidement spécialisée en droit du travail. Mes années de pratique dans ce domaine m’ont permis de mettre le doigt sur les excès et le dévoiement du néo-libéralisme qui gouverne une grande partie de notre monde. J’en suis arrivée à la conclusion que la défense de l’être humain, de sa dignité, ne peut être segmentée : promouvoir la défense de la vie nécessite de défendre la dignité de l’être humain contre l’idolâtrie de l’argent. Plus nous accepterons l’iniquité imposé par le « capitalisme de connivence » et plus nous verrons croître la réification et la marchandisation de l’homme depuis sa conception jusqu’à sa mort. Et dans l’autre sens, plus nous accepterons de piétiner la dignité des plus faibles, plus nous nierons l’importance des liens fraternels, justes et généreux, et plus nous permettrons l’exploitation de l’homme dans la sphère professionnelle.

Depuis 2019, j’ai rejoint Juristes pour l’enfance, association qui réunit des juristes ou des personnes investies auprès de l’enfance qui désirent mettre leur expertise au service de la défense des droits des enfants.

Vous venez de publier un livre PMA : Ce qu’on ne vous dit pas, aux éditions Tequi. Pouvez-vous nous dire pour quelles raisons vous avez souhaité écrire un tel ouvrage ?

En juillet 2019, un projet de loi de bioéthique a été déposé à l’Assemblée Nationale. L’association Juristes pour l’enfance s’est naturellement intéressée à ce projet qui a pour caractéristique d’être en réalité très peu éthique. En travaillant les sujets qui, dans ce projet de loi, portent atteinte aux droits des enfants, j’ai été frappée par l’importance des enjeux financiers derrière nombre de ces sujets et notamment derrière celui portant sur l’extension de la PMA. J’ai touché du doigt combien la marchandisation du corps humain pouvait justifier de passer sous silence tous les excès et tous les « dégâts collatéraux ».

Source : infochretienne.com

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

Olivia Sarton, directrice juridique de Juristes pour l’enfance nous parle de son dernier livre sur la face cachée de la PMA. Une interview très instructive qui met en avant les intérêts financiers derrière le « droit à l’enfant ». Nous travaillons actuellement avec Marchons Enfants et Juristes pour l’enfance pour justement défendre, auprès du Comité de l’ONU, les droits de l’enfant face au « droit à l’enfant ». Prions pour que ce travail porte ses fruits.