Procréation

«Marchons enfants» demande l’interdiction d’un salon promouvant ouvertement la GPA à Paris

«Marchons enfants» demande l’interdiction d’un salon promouvant ouvertement la GPA à Paris 26 août 2020
Marchons enfants dénonce un salon promouvant GPA

Le salon «Désirs d’enfants», qui doit se tenir en septembre, recevra des intervenants étrangers promouvant la gestation pour autrui, pourtant interdite en France. Il est par ailleurs sponsorisé par des cliniques privées espagnoles proposant la méthode ROPA, proche de la GPA.

Le collectif Marchons enfants, qui rassemble 22 associations, dont La Manif pour tous, Alliance Vita, ou encore Juristes pour l’enfance, a dénoncé ce mercredi 26 août la tenue d’un salon à Paris, les 5 et 6 septembre prochains, promouvant et proposant explicitement la gestation pour autrui (GPA). Le collectif prévoit plusieurs actions pour obtenir son interdiction.

Ce salon «affiche des prestations faisant la promotion de l’exploitation reproductive du corps des femmes dans le but d’obtenir un enfant (GPA) et fournit aux clients potentiels les moyens de réaliser une telle GPA», s’alarme ainsi le collectif.

Les deux partenaires officiels du salon «Désir d’enfants», présenté comme le «premier salon d’information en France sur la parentalité et la fertilité», en effet, ne sont pas neutres. Ainsi, le «partenaire scientifique» du salon, présenté sur le site du salon, est la clinique privée espagnole Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Depuis sa création, il y a vingt ans, cette clinique privée espagnole a aidé à concevoir 50.000 enfants et 30% de sa clientèle est étrangère. Sur son site Internet, IVI propose entre autres la méthode ROPA, une méthode très proche de la GPA. Également appelée «maternité partagée», elle consiste à inséminer l’ovocyte fécondé d’une des femmes d’un couple lesbien, dans l’utérus de l’autre femme.

Source : lefigaro.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine