Procréation

Le sort surréaliste des enfants nés d’une erreur de GPA ou de PMA

Le sort surréaliste des enfants nés d’une erreur de GPA ou de PMA 20 juin 2022
erreur PMA GPA

Le sort surréaliste des enfants nés d’une erreur de GPA ou de PMA – De bien tristes histoires que celles de ces enfants abandonnés à la suite d’une erreur dans le processus de GPA ou de PMA. Docteur en pharmacie, Blanche Streb observe que ces situations montrent aussi que le lien génétique ne peut être balayé comme ne comptant pour rien.

Voici des faits qui donnent à penser. Un couple d’américains — ne parvenant pas à avoir d’enfant — en commandite un par l’intermédiaire d’une gestation pour autrui, tolérée dans certains États des États-Unis. L’homme et la femme fournissent les gamètes qui servent à la conception par fécondation in vitro de l’embryon, implanté dans l’utérus d’une autre femme, une « mère porteuse ».

Mais à la naissance, voilà qu’un grain se glisse dans les rouages de cette « aventure humaine », comme la qualifient onctueusement les promoteurs de cette pratique. Lorsqu’ils découvrent le visage du petit bébé, ils trouvent qu’il dénote, qu’il a un petit air asiatique alors qu’eux-mêmes sont blonds aux yeux bleus. Dans le doute, ils réalisent un test génétique. Verdict : la femme est bien « mère génétique » mais l’homme n’est pas le père. Enquête. Effectivement, quelqu’un a fait une erreur dans la clinique et a utilisé un échantillon de sperme d’un autre homme. 

Un troc saisissant

Dans la tourmente de cette « mésaventure humaine », le couple partage son émoi sur les réseaux sociaux, et jusqu’à leur choix : abandonner le bébé ! Ils ont organisé et financé sa venue au monde, elle est mère génétique, ils formaient en couple se présentant comme désespéré car n’ayant pas d’enfant. Et malgré cela, ils annoncent remettre le bébé à l’adoption…

Source : fr.aleteia.org

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine