Procréation

La PMA et le tabou de l’infertilité

La PMA et le tabou de l’infertilité 16 octobre 2019
Procréation médicalement assistée

Dans le débat autour de la loi sur la PMA pour toutes, à aucun moment la question de la PMA elle-même n’a été posée. Aujourd’hui, elle est devenue un sujet tabou. Pourquoi ? Pourquoi ne peut-on pas parler de PMA aujourd’hui ? 

L’éléphant au milieu du salon, le grand tabou de la PMA, c’est l’infertilité. Celle des couples, qui représente autant d’histoires individuelles, de souffrances, de parcours médicaux douloureux et interminables ; mais aussi celle, massive, du corps social, devenue un problème politique à part entière.  

Du point de vue des couples, la PMA, c’est l’espoir d’un enfant. C’est aussi un parcours du combattant dont on ne peut guère partager les douleurs, les incertitudes, et les espoirs en société. Il y a quelque chose de gênant, presque une honte, dans la douleur tant charnelle qu’émotionnelle des personnes concernées.

Face à ces situations, il n’est pas aisé d’évoquer le sujet. Chacun parle de son vécu, de son expérience, en subjectivisant ce processus médical : que peuvent les grands discours, les lois morales et les questions de principe face à tant de souffrances ? Remettre en question la PMA, aujourd’hui, équivaut à dire à ces couples qui se battent contre l’infertilité  »je me fiche de votre souffrance, votre parcours est égoïste et je souhaite vous refuser cette dernière option qu’il vous restait encore ». Ce que nous voulons, nous, c’est qu’ils se voient proposer des solutions réellement efficaces – disons qui aient plus que les petits 10% de réussite de la PMA – et respectueuses. 

Source : valeursactuelles.com

Découvrez la suite de l’article sur le site d’origine