Procréation

GPA : Emmanuel Macron réaffirme sa «ligne rouge»

GPA : Emmanuel Macron réaffirme sa «ligne rouge» 10 décembre 2021
gpa ligne rouge

GPA : Emmanuel Macron réaffirme sa «ligne rouge» – Sollicité par la CIAMS, une coalition internationale d’associations féministes opposées à cette pratique, le Président a réaffirmé, dans une lettre, qu’il n’était «pas question d’autoriser la gestation pour autrui en France».

«(…) Les lignes rouges sont réaffirmées. Ainsi, il n’est pas question d’autoriser la gestation pour autrui en France» : le président de la République Emmanuel Macron a tenu à rappeler sa position, dans une lettre datée du 22 octobre 2021 et diffusée jeudi 9 décembre par la CIAMS, une coalition internationale pour «l’abolition de la maternité de substitution». Ce collectif rassemble une quarantaine d’associations féministes de treize pays du monde.

La missive, signée par Brice Blondel, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron, ne serait arrivée à la CIAMS que «fin novembre», affirme au Figaro le collectif, qui en a partagé des extraits sur son compte Twitter ce jeudi.

Source : lefigaro.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

A l’heure ou Yannick Jadot, le candidat écologiste à la Présidence de la République, par le de « GPA éthique » dans son programme, la Gestation Par Autrui est manifestement la prochaine étape revendicative de plusieurs lobbies après la Procréation Médicalement Assistée pour tous, accordée en 2021 par le Gouvernement français dans le cadre de la loi de bioéthique.

Le Président de la République pourra-t-il tenir les opinions qu’il affiche face au double langage de la France à ce sujet. Une coalition internationale pour «l’abolition de la maternité de substitution» a demandé à être reçue par le Président, sans succès. Toutefois la réponse du chef de cabinet de l’Elysée se veut rassurante mais maintient certaines zones d’ombre.