Procréation

Débat électrique autour de la PMA

Débat électrique autour de la PMA 5 novembre 2020
Débat électrique autour de la PMA

Ouvrir la procréation médicale assistée à toutes les femmes libère les paroles, qu’elles soient favorables, hostiles ou relèvent du questionnement.

La promesse de campagne du candidat Macron est en débat parlementaire et réveille les frictions sociales. Le 10 octobre, plusieurs manifestations anti-PMA ont eu lieu en France, dont une, avec face-à-face tendu, à Tours.
OPPOSITION. Michèle Renaud, de Tours (Indre-et-Loire) : « La manifestation anti-PMA avait été déclarée à la préfecture d’Indre-et-Loire, alors que les pro-PMA-LGBT n’avaient pas l’autorisation préfectorale d’être là. Ce sont les pro-PMA qui ont affronté la manifestation autorisée, et avec des slogans très violents. En quoi La Manif pour touset l’hétérosexualité sont-elles des systèmes assassins ? Pourquoi dénier aux anti-PMA le droit de s’exprimer ? »
ADOPTION. Antoine Boudisseau, de Blois (Loir-et-Cher) : « Il n’y a pas grand-chose de bien sensé, ni de sérieux, dans cette opposition pro et anti-procréation médicalement assistée (PMA), qui semblerait dériver vers la gestation pour autrui (GPA).
N’y a-t-il pas d’autre alternative ? N’y a-t-il pas plus important et primordial dans cette rivalité de grands enfants sensés et décidés à parvenir à tout, pour tout obtenir ?

Source : lanouvellerepublique.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine