Procréation

200 associations écrivent au président ukrainien pour lui demander de bannir l’industrie de la gestation par autrui de son pays

200 associations écrivent au président ukrainien pour lui demander de bannir l’industrie de la gestation par autrui de son pays 4 juin 2020
Lutte contre la GPA

Le 3 juin dernier, 200 associations militantes pour les droits des femmes ont adressé une lettre au président Ukrainien pour lui demander « de bannir toutes les formes de commerce d’enfants et de femmes de l’industrie de la maternité de substitution en Ukraine ».

Choquées par les images transmises par les médias présentant des nouveau-nés de l’une des plus grandes cliniques de fertilité d’Ukraine pleurants, sans prise en charge « en raison de la fermeture des frontières du pays pendant la pandémie COVID-19 » (cf. Après l’Ukraine, la Géorgie. Des dizaines de bébés nés par GPA en attente. et Bébés bloqués en Ukraine : pas à cause de la Covid-19 mais de la GPA ), elles rappellent à l’Ukraine ses obligations vis-à-vis des « conventions internationales sur les droits des enfants et des femmes ». Elles exigent « la fermeture immédiate du tourisme de reproduction et l’interdiction de toute forme de commerce des enfants et des femmes ».

Source : genethique.org

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine