Fin de vie

L’université tenue responsable de « graves manquements éthiques » dans le scandale du Centre du don des corps

L’université tenue responsable de « graves manquements éthiques » dans le scandale du Centre du don des corps 13 juin 2020
L’université tenue responsable de « graves manquements éthiques »

Les révélations de « L’Express » le 27 novembre 2019 avaient conduit la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, à ordonner la fermeture du CDC.

L’Université Paris-Descartes est responsable de « graves manquements éthiques » dans la gestion du Centre du don des corps (CDC), fermé depuis les révélations en novembre de conditions indécentes de conservation des dépouilles, selon les conclusions d’une inspection administrative publiée samedi.

Locaux vétustes, dépouilles putréfiées et rongées par les souris, soupçon de marchandisation des corps… Les révélations de L’Express le 27 novembre 2019 avaient conduit la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, à ordonner la fermeture du « temple de l’anatomie française » et à mandater l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l’Inspection générale de l’éducation du sport et de la recherche (Igésr).

Leur rapport a été transmis au parquet de Paris, qui a ouvert une enquête judiciaire pour « atteinte à l’intégrité d’un cadavre », a indiqué le ministère. Plusieurs dizaines de familles ont porté plainte.

Source : 20minutes.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine