Fin de vie

Coronavirus : attention au risque de l’euthanasie !

Coronavirus : attention au risque de l’euthanasie ! 30 mars 2020
Risque euthanasie

Bernard Devalois est médecin en soins palliatifs à la maison de santé protestante Bagatelle à Bordeaux. Ancien président de la Société française de soins palliatifs (Sfap), il dirige le Centre de recherche Bientraitance et Fin de vie. Dans cette tribune, il nous met collectivement en garde contre les dérives possibles en temps de crise sanitaire majeure.

Sans jouer les Cassandre, une situation pire que la crise sanitaire actuelle est possible. Une catastrophe sanitaire se définit comme un déséquilibre massif entre les besoins nécessaires et l’offre de soins disponible. Les repères habituels de l’éthique du soin en sont bouleversés. Il faut trier entre ceux qu’on va tenter de sauver (dits « réanimatoires ») et ceux pour qui tous les moyens théoriques de sauver la vie ne seront pas mis en œuvre (« non réanimatoire »). Croire que ces critères pourraient répondre à des règles fixées par on-ne-sait-quelle autorité scientifique ou morale est parfaitement illusoire. Proportionnellement au déséquilibre entre les besoins et les possibilités, ils évoluent inexorablement. Mais il faut rappeler quelques évidences.

Source : lavie.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

Bernard Devalois est médecin en soins palliatifs à la maison de santé protestante Bagatelle à Bordeaux. Il évoque la situation d’urgence sanitaire et la pénurie de matériels et médicaments, qui poussent les soignants au bout de leur éthique médicale. S’il faut choisir entre les patients à sauver, qui choisir et sur quels critères ? Face à de telles questions, le Docteur Devalois observe, qu’en tant que praticien en soins palliatifs : « nous sommes aujourd’hui reçus et écoutés par nos collègues avec une attention que nous n’avions peut-être jamais connue » ! A lire ….