Début de vie

Projet de loi de bioéthique et recherche sur l’embryon : des effets d’annonce

Projet de loi de bioéthique et recherche sur l’embryon : des effets d’annonce 21 novembre 2019
Projet de loi de bioéthique-et-recherche-sur-lembryon : des effets dannonce

La Commission spéciale bioéthique du Sénat poursuit ses auditions, et abordait ce jeudi la question de la recherche sur l’embryon. Fidèles à la ligne des chercheurs français du domaine, les deux personnalités entendues n’ont pas manqué de relayer idées reçues et effets d’annonce : des propos à prendre avec précaution.

Ce jeudi matin, Marc Peschanski et Cécile Martinat étaient auditionnés par la Commission spéciale bioéthique du Sénat, dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique en cours. Leur sujet : la recherche sur les cellules souches embryonnaires, qu’ils pratiquent depuis plus de 15 ans. Satisfaits pour une part des mesures contenues dans la « petite loi » votée en première lecture à l’Assemblée, ils insistent sur la nécessité de penser non plus en termes de « recherche » mais d’anticipation de l’étape suivante : l’industrialisation de la production des cellules souches embryonnaires humaines (CSEh).

Les arguments sont ressassés, mais les chercheurs parlent ici à un auditoire qui semble conquis. Les sourires entendus de la rapporteure Corinne Imbert et les encouragements de son homonyme Bernard Jomier ne laissent pas de doutes quant à leurs positions sur la question. Plusieurs points alertent toutefois l’auditeur averti.

Source : genethique.org

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine