Biotechnologies

Timnit Gebru, licenciée par Google pour sa vision « éthique » de l’intelligence artificielle ?

Timnit Gebru, licenciée par Google pour sa vision « éthique » de l’intelligence artificielle ? 8 décembre 2020
intelligence artificielle

Timnit Gebru, licenciée par Google pour sa vision « éthique » de l’intelligence artificielle ? – Google a soulevé une vive polémique en licenciant, la semaine dernière, Timnit Gebru, qui s’occupait des questions éthiques liées à l’intelligence artificielle. En cause : un article scientifique, qui a fuité en ligne, remet en cause certains aspects du développement de l’IA chers à Google. 

C’est un licenciement qui ne passe décidément pas. La décision de Google, mercredi 2 décembre, de se séparer de Timnit Gebru n’en finit pas de faire des vagues dans le monde tech et scientifique. Plus de 4 000 ingénieurs et chercheurs avaient déjà signé, mardi 8 décembre, une pétition critiquant le géant de l’Internet et apportant leur soutien à celle qui codirigeait chez Google la recherche sur les questions d’éthique liées à l’intelligence artificielle.

Ils regrettent, en premier lieu, le départ de l’une des rares spécialistes afro-américaines dans un domaine dominé par des ingénieurs blancs. Timnit Gebru est aussi l’une des chercheuses les plus respectée en la matière : elle a été l’une des premières à démontrer comment les algorithmes pouvaient être discriminatoires et comment ils pouvaient renforcer les biais racistes de ceux qui les utilisent. Ses travaux sur la reconnaissance faciale avaient poussé Microsoft, Amazon et IBM à revoir leur collaboration avec la police en 2018.

Le mythe du toujours plus

Mais ce licenciement ferait aussi suite « à une censure sans précédent », écrivent les auteurs de la pétition. Google s’est opposé à la publication d’un article scientifique soumis par Timnit Gebru, qui s’attaquait aux dangers de l’un des domaines les plus à la mode dans l’IA actuellement : le langage naturel. Il s’agit des efforts pour créer des robots capables de mener des conversations les plus cohérentes possibles avec les humains.

Ce secteur a connu des évolutions spectaculaires depuis un an avec, notamment, la publication d’un bot conversationnel, GPT-3, ultrapuissant, capable de discuter de tout et de rien avec une aisance sans précédent.  

Source : france24.com

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine