Biotechnologies

L’ingénieur de Google qui voyait l’intelligence artificielle comme une personne a été licencié

L’ingénieur de Google qui voyait l’intelligence artificielle comme une personne a été licencié 25 juillet 2022
google intelligence artificielle

L’ingénieur de Google qui voyait l’intelligence artificielle comme une personne a été licencié – Blake Lemoine, l’ingénieur qui avait affirmé qu’une intelligence artificielle était sensible, a été licencié par Google, pour avoir partagé des informations confidentielles.

Jusqu’où peut aller l’intelligence artificielle ? C’est la question qui s’est posée tout au long de cette histoire digne d’un film de science-fiction. Une histoire qui vient de se solder par le licenciement de Blake Lemoine, un ingénieur de chez Google qui avait jugé que l’intelligence artificielle pouvait être « sensible ».

En juin, le géant américain l’avait d’abord suspendu, avant de décider de le licencier il y a quelques jours, estimant que les affirmations de ce dernier étaient « totalement infondées », malgré des échanges avec Google depuis des mois. Le groupe de Mountain View ajoute qu’il a largement traité ce sujet en procédant à 11 revues de l’intelligence artificielle en question.

Blake Lemoine a « violé de manière persistante des politiques claires en matière d’emploi et de sécurité des données qui incluent la nécessité de protéger les informations sur les produits », précise Google dans un communiqué.

L’affaire remonte, en fait, à quelques semaines. Blake Lemoine clame alors haut et fort, donnant même une interview au « Washington Post », qu’un outil d’intelligence artificielle baptisé LaMDA (Language Model for Dialogue Applications) est doué d’une sorte de sensibilité, comme un enfant.

Blake Lemoine, qui était chargé d’étudier LaMDA pour déterminer si l’intelligence artificielle utilisait des discours discriminatoires ou haineux, raconte qu’il parlait de religion à son « robot » et que celui-ci évoquait ses droits et sa personnalité. Il a d’ailleurs publié, sur Twitter, certaines des discussions – assez étonnantes – qu’il a eues avec LaMDA, dans lesquels l’IA se présente comme une personne, discute de l’oeuvre « Les Misérables » ou encore évoque ses peurs.

Il pourrait créer sa propre société

Alors que les échanges avec Google devenaient plus tendus, l’ingénieur avait même invité un avocat à représenter LaMDA. L’homme, qui a grandi dans une famille chrétienne conservatrice et a travaillé plus de 7 ans pour Google, a indiqué qu’il envisageait désormais de créer sa propre société d’intelligence artificielle, rapporte les médias américains.

Source : lesechos.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

L’intelligence artificielle est entrée depuis de nombreuses années dans notre quotidien et nous n’en n’avons pas nécessairement conscience. Cet article pointe du doigt un horizon glaçant où c’est un algorithme qui peut gérer un « plan de licenciement ». La dignité humaine, n’entre pas en ligne de compte pour un ordinateur. A lire.