Société

Loi bioéthique : « Chaque sénateur a soutenu ses convictions personnelles et non politiques »

Loi bioéthique : « Chaque sénateur a soutenu ses convictions personnelles et non politiques » 26 février 2020
Loi bioéthique : « Chaque sénateur a soutenu ses convictions personnelles et non politiques »

PMA pour toutes, anonymat du don de sperme, GPA… cette année, la révision de la loi sur la bioéthique qui a lieu tous les 5 ans, a été âprement discutée. « Loi bioéthique, le Sénat fait sa loi », un reportage de Cécile Sixou revient sur l’examen des textes entre témoignages et débats dans l’hémicycle. Un sujet sensible sur lequel il est difficile de ne pas exprimer ses opinions personnelles.

Pourquoi réaliser un reportage sur le projet de loi sur la bioéthique ?

Cécile Sixou : Tous les 5 ans, il est prévu que le texte sur la bioéthique soit révisé. Normalement, il a pour but d’encadrer les progrès scientifiques sur ces sujets, sauf que cette fois-ci cette « révision » était un peu particulière. En effet, cette année, une mesure sociétale est rentrée en jeu, concernant l’ouverture de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) aux femmes célibataires et couples de femmes. Le Sénat, majoritairement à droite, s’oppose souvent à ce genre de mesures sociétales, et j’ai trouvé intéressant de suivre l’évolution qu’il a faite sur ces questions-là. Les questions de PMA pour toutes ont politisé l’ensemble de l’examen du texte. Certains sénateurs auraient préféré que la PMA fasse l’objet d’une loi à part, pour ne pas fagociter l’ensemble des débats sur la bioéthique.

Source : publicsenat.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine