Liberté d'expression et de religion

Le protestantisme face à la liberté de culte : hibernation ou réveil spirituel ?

Le protestantisme face à la liberté de culte : hibernation ou réveil spirituel ? 15 décembre 2020
liberté de culte

Le protestantisme face à la liberté de culte : hibernation ou réveil spirituel ? – Le Conseil d’État, par sa décision du 29 novembre, a retenu le caractère disproportionné de la mesure gouvernementale qui limitait à 30 le nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses.

 Un recours avait été présenté par différentes associations catholiques et aussi par le Comité protestant évangélique pour la dignité humaine. Je vais tenter de comprendre pourquoi les principales institutions du protestantisme français ne se sont pas joints à ce recours.

La « nécessité » de la messe n’est pas la « joie » du culte

Marie Lefèbvre-Billez dans un article intitulé La « nécessité » de la messe n’est pas la « joie » du culte  interroge plusieurs pasteurs (1).

Selon le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France (FPF), «l’Église n’est pas un syndicat qui défendrait des intérêts particuliers». Pourtant, la FPF précise qu’elle a pour objet « de veiller au respect des libertés religieuses et de défendre, le cas échéant, les intérêts communs du protestantisme français » (art. 2 des statuts).

Certes la liberté de culte n’est pas clairement menacée en France et de nombreuses communautés ont pratiqué le culte durant le confinement par téléphone, par vidéo, par e-mail, et aussi par un journal électronique La garbure consistoriale. François Clavairoly met en avant le fait que « L’argument des protestants a toujours été la solidarité, tenir ensemble pour lutter contre le virus ». Je suis en accord avec cette détermination pour contribuer loyalement et avec responsabilité à lutter contre la propagation du virus. Pour autant, cela ne doit pas faire baisser le niveau de vigilance sur la libre pratique du culte. Car nous ne devons pas être naïfs, mais dans l’entourage du président de la République, certains hommes politiques pourraient être tentés de limiter l’influence des cultes au sein de la société.

Source : reforme.net

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

Une analyse très intéressante sur le retrait ou le manque d’investissement des protestants en général pour la défense des libertés. Entre peur de la mort et adaptation au monde, l’article met en avant un art du compromis teinté d’égoïsme, qui doit nous amener à l’auto-critique pour certains, et à l’action pour tous !