Société

Les religions face aux insultes

Les religions face aux insultes 6 février 2020
les religions face aux insultes

L’affaire « Mila », du nom de cette lycéenne qui a tenu des propos insultants sur l’islam, a relancé un vif débat autour du droit de critiquer les religions.Entre injure et blasphème, « La Croix » examine comment les religions réagissent aux offenses qui leur sont faites.

Blasphème ou insultes : qu’est-il reproché à Mila ?

Le 18 janvier, Mila, une adolescente résidant dans l’Isère, reçoit une déferlante de menaces de mort après s’être lancée dans une diatribe anti-islam dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Elle y qualifie notamment le culte musulman de « religion de merde », faisant valoir « qu’il n’y a que de la haine dans le Coran ».

Depuis trois semaines, la polémique ne retombe pas. Héroïne de la liberté d’expression version Charlie Hebdo pour certains, irrespectueuse et islamophobe pour d’autres, Mila a, par ses propos, relancé dans le pays le débat sur la possibilité de critiquer et d’insulter une religion.

Le 29 janvier, Nicole Belloubet, la garde des sceaux, affirme que « l’insulte à la religion est une atteinte à la liberté de conscience », faisant craindre la réintroduction officieuse d’un « délit de blasphème ». Depuis, la ministre a reconnu une « maladresse », assurant qu’il est « évidemment » hors de question de rétablir le délit de blasphème.

Source : la-croix.com

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine

Commentaire du CPDH

Un article intéressant qui met en perspective la manière dont les religions perçoivent ou reçoivent la critique (voire l’insulte). La direction de la communication du CNEF y donne son avis. La liberté d’expression ne saurait tout permettre. La fraternité républicaine, affichée sur tous les bâtiments publics, devrait se souvenir que considérer l’autre comme un frère ne peut s’accommoder de l’insulte. Et les donneurs de leçon dans ce domaine sont souvent ceux qui veulent pouvoir insulter sans accepter de l’être en retour. Pour nous, celui qui respecte Dieu « ne calomnie pas avec sa langue, il ne fait pas de mal à son semblable » (Psaume 15 v 3).