Société

Comment le nouveau mode de vie imposé par la pandémie affecte notre santé mentale

Comment le nouveau mode de vie imposé par la pandémie affecte notre santé mentale 25 mars 2021
santé mentale

Comment le nouveau mode de vie imposé par la pandémie affecte notre santé mentale –

Des milliards de personnes à travers le monde ont vu leurs vies bouleversées par la Covid-19. En un clin d’œil, la pandémie a modifié l’essentiel de ce qui fait notre mode de vie, notre forme d’existence, notre culture.

Bien que restant chez nous, nous nous sommes retrouvés plongés dans une culture nouvelle, avec son étrangeté et ses incertitudes. Cette situation présente de nombreuses analogies avec celle des migrants dont les capacités d’adaptation psychologique sont mises à rude épreuve – d’autant plus lorsque leur immigration est involontaire, car seul recours.

Dans un tel contexte, il s’agit alors de gérer la perte de son monde habituel, et de faire face au défi que constitue l’ajout d’une nouvelle culture à celle d’origine – un processus que l’on qualifie d’acculturation psychologique.

La culture : un modèle de gestion du stress

En psychologie, la culture est considérée sous deux formes : l’une, extériorisée et visible, comprend les coutumes, l’habillement, l’alimentation, les modes de vie, les institutions, etc. ; l’autre, intériorisée et invisible, englobe les valeurs, les normes, les modes de pensée , les présomptions et les orientations réglementaires.

Tous ces éléments sont intégrés très tôt, dans la petite enfance, et facilitent la gestion du stress quotidien . Et de fait, on considère que l’éducation des membres d’une même nation oriente leur adaptation psychologique aux facteurs de stress, et les aide à choisir des stratégies efficaces.

Le stress est une réaction physiologique normale à une situation vécue comme dangereuse. L’individu mobilise alors ses ressources pour y répondre d’une manière satisfaisante. Notamment par des stratégies d’ajustement dites de « coping » (qui signifie « faire face à »), et désignant tous les efforts cognitifs et comportementaux que l’individu peut déployer face à « des demandes internes et/ou externes spécifiques, évaluées comme très fortes et dépassant ses ressources adaptatives. »

Source : infochretienne.com

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine