Points de vue

Une protection de l’environnement dans une perspective chrétienne?

Une protection de l’environnement dans une perspective chrétienne? 3 mars 2014

Il est commun de dénoncer les dérives d’une société outrageusement consumériste dans les pays de tradition chrétienne, en Europe ou aux États-Unis. Il est vrai que depuis la révolution industrielle, nos sociétés occidentales ont cherché à maîtriser la nature, à contribuer au fameux progrès économique, scientifique, humain, tout en négligeant l’enseignement biblique pour définir une éthique saine de l’activité humaine. 

Quels que soient leurs fondements idéologiques, les nations qui développent aujourd’hui leur économie ont tendance à suivre ce modèle, dont les conséquences néfastes sur notre planète ne sont plus à démontrer. Il n’est sans doute pas trop tard pour changer de comportement, mais est-il possible, en tant que chrétiens, de fonder notre réflexion et notre action sur les normes bibliques ? 
Dans la Bible, plusieurs verbes sont employés pour définir le mandat adressé par Dieu à l’humanité. Ce mandat demeure, malgré la «chute», malgré la rupture de l’alliance et de la communion avec Dieu qui affecte hélas en profondeur la nature et les êtres humains. 

Trois couples de verbes nous semblent résumer la mission, bénie par Dieu, de prendre soin de ce monde dans lequel nous avons été placés : «Multiplier-fructifier et remplir la terre», «dominer et soumettre» les animaux, la végétation et les ressources naturelles, au sens large, et enfin, «cultiver et garder le jardin». 

Que signifient ces verbes de la Genèse, en quoi consiste ce mandat que Dieu confie à l’humanité ? Quelles en sont les conséquences pour le milieu naturel, pour notre environnement ? Les chrétiens ont-ils une responsabilité plus particulière dans la protection de l’environnement ? Enfin, quelles mesures devrions-nous prendre, quelle attitude nous faudrait-il adopter pour contribuer à protéger notre planète et ses ressources ? 

Ces questions sont laissées volontairement ici sans réponse : nous laissons le soin à chacun de réfléchir à ces verbes et à leur mise en pratique, avec foi, pour mieux aimer Dieu et son prochain ! 

 

Frédéric Baudin, Pour une éthique de la Création : Bible et écologie
Directeur de Culture Environnement Médias (CEM) 
www.cemfrance.org