Points de vue

L’école catholique face à la “Nouvelle Église” de M. Peillon

L’école catholique face à la “Nouvelle Église” de M. Peillon 2 novembre 2013

La refondation de l’école de la République par M. Peillon fournit un exemple chimiquement pur d’éducation idéologique d’État, imposant à tous la doxa du moment. On y distille l’individualisme révolutionnaire revu et corrigé par la révolution sexuelle, et malheur à qui s’opposera aux vertus de l’égalité.

LA REPUBLIQUE EST RELIGIEUSE : elle dit le bien et combat le mal. « C’est au socialisme, dit M. Peillon, qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin. » Comme dans le républicanisme des pères fondateurs de la laïcité, l’école est le moyen religieux de la création de l’homme nouveau. « C’est une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école », n’hésite pas à dire M. Peillon, qui la qualifie de « Nouvelle Église, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi ».

On pressent dans cette subversion de la sémantique catholique les effluves d’un nouveau culte de la Déesse Raison. Et avec elle la confusion totalitaire du spirituel et du temporel.

Lire la suite sur le site libertepolitique.com