Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 17 mai 2018 00:00

« Œconomicae et pecuniariae quaestiones »?: économie mondiale, comment mettre l’éthique en pratique

Écrit par 

Les marchés, et particulièrement les marchés financiers, livrés à eux-mêmes ne visent pas le bien commun. Premier impératif, dans ce contexte?: réussir à mettre en place une régulation « supranationale » des marchés financiers.

« Étant donné la globalisation actuelle du système financier, une coordination stable, claire et efficace s’impose entre les différentes autorités nationales de régulation des marchés, avec la possibilité, et parfois aussi la nécessité de partager en temps opportun des décisions contraignantes, précise le texte. Les difficultés compréhensibles ne devraient pas décourager de la recherche et de la mise en œuvre de tels systèmes de réglementation. »

? Une gestion assainie

Le texte n’hésite pas à entrer dans le cœur même du système financier. Il recommande ainsi de distinguer clairement au sein des banques les activités de gestion du crédit ordinaire et d’épargne de l’activité de « pur business ».

De même, il prône« une régulation publique et l’évaluation super partes du fonctionnement des agences de notation de crédit (…) ».

Enfin, il pointe la dangerosité et l’immoralité d’instruments financiers tels que les « subprimes » ou les « credit default swap » et plus largement, de tous les produits financiers« auxquels ne peuvent être rattachée une valeur tangible »,qui ont été les instruments de la crise financière de 2007-2008.

Pour éviter que les errements passés ne se reproduisent, les banques devraient se doter de comités d’éthique, placés au côté des conseils d’administration.

  Source: la-croix.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.