Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 28 juin 2019 00:00

LES HÔTELIERS FACE À LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

Écrit par 

Aujourd’hui, la grande majorité de l’activité prostitutionnelle a lieu dans des chambres d’hôtel ou des appartements privés suite à la consultation d’annonces sur Internet. Les hôtels concernés appartiennent généralement à des chaines et proposent des chambres à bas prix. La prostitution s’y déroule à un rythme effréné, les victimes pouvant avoir souvent une dizaine de clients par jour. Les hôteliers sont donc en première ligne face à la traite à des fins d’exploitation sexuelle.

La traite à des fins d’exploitation de la prostitution dans des hôtels aujourd’hui

La mobilité des réseaux

Les réseaux de prostitution sont très petits et extrêmement mobiles. Ils restent rarement plus d’une semaine dans le même hôtel et se déplacent d’un département à l’autre, ce qui rend leur traçabilité et les enquêtes compliquées. 

La réservation des chambres

En général, les chambres sont réservées au nom du proxénète, personne majeur du groupe d’exploiteur. Pour brouiller un peu les pistes, ce dernier utilise parfois d’autres identités, comme celles de membres de sa famille.

Les guichets automatiques

Les hôtels moyens et bas de gamme ont de plus en plus recours aux guichets de réception automatique qui délivrent les clefs sur présentation d’une carte de crédit ou d’un numéro de réservation sans aucune vérification de l’identité de la personne. A aucun moment le client n’est confronté à un réceptionniste. Ce qui favorise la discrétion des proxénètes et de l’activité prostitutionnelle.

Des hôteliers parfois complices de la traite dans leur établissement

L’activité prostitutionnelle est plus ou moins discrète et les allers et venues des clients peuvent être remarquées. Il arrive parfois que certains réceptionnistes perçoivent une partie des bénéfices de l’activité prostitutionnelle. Ils font alors en sorte de faciliter le passage aux clients, de ne jamais s’interposer et de fermer les yeux sur la circulation des personnes.

  Source: contrelatraite.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.