Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 26 juin 2018 00:00

Adolescentes prostituées : il faut arrêter de penser qu'elles sont consentantes

Écrit par 

Douze hommes comparaissent lundi à Paris pour la prostitution de 11 adolescentes. Pour Armelle Le Bigot-Macaux, présidente d'Agir contre la prostitution des enfants, il faut savoir que ces adolescentes sont victimes de lover boys qui les séduisent puis les prostituent sous la menace.

La prostitution des enfants : un sujet qui revient à la une à l'occasion de l'ouverture ce lundi d'un procès où 12 hommes âgés de 17 à 30 ans comparaissent au tribunal correctionnel de Paris. Il y a 11 victimes en majorité des adolescentes "recrutées" sur internet.

Pour Armelle Le Bigot-Macaux, présidente de l'association "Agir contre la prostitution des enfants" (ACPE), qui était invitée sur France Bleu Paris ce lundi matin, (regardez son interview à la fin de cet article), ce procès c'est l'occasion de faire prendre conscience aux parents mais aussi à la société toute entière que le problème existe, que ces jeunes filles si elles étaient consentantes au début, ne le sont plus quand on les menace, les droguent et les obligent à faire 15 passes par jour sans leur donner un euro.

Des gamins qui sont des lovers-boys les séduisent

Cela peut toucher toutes les familles, explique Armelle Le Bigot-Macaux. L'argent n'est pas le seul moteur. "Peut-être qu'au début, ça démarre comme ça mais c'est surtout des gamines qui sont en manque de confiance en elles. Elles tombent sur de jeunes proxénètes, des gamins qui sont des lover boys, qui les séduisent, qui sont en général assez retors". Une fois qu'elles sont embarquées dans la séduction, indique la présidente de l'ACPE, elles sont "essayées" selon les propres mots des jeunes proxénètes. Si elles "conviennent", ils les valorisent en disant "Tu es belle, je vais te faire des photos". Les jeunes filles se mettent en scène et puis quand elles sont entrées dans ce genre de réseau, que leurs photos circulent sur internet, cela devient terrible.

  Source: francebleu.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.