Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 14 décembre 2017 00:00

Les gays sont-ils devenus trop mainstream ?

Écrit par 

Deux essais critiquent «l’homogénéité» des identités LGBT et dénoncent une nouvelle forme d’«homonormativité».

Et si l’égalité des droits, du pacs au mariage pour tous, n’était qu’une mascarade sans aucun bénéfice réel quant à l’émancipation pour les sujets lesbiens, gays, bis et trans ? Voici l’hypothèse, un brin provocatrice, que deux essais publiés récemment tentent de conforter, chacun avec leurs référentiels théoriques, pour critiquer les identités LGBT mainstream normalisées par le droit, le néolibéralisme et la nation.

Invoquant les dits et écrits de Guy Hocquenghem, de Pier Paolo Pasolini ou de Michel Foucault, Alain Naze, professeur de philosophie à l’université de Mayotte, choisit de réfuter, dans le Manifeste contre la normalisation gay (La Fabrique), l’idée que la reconnaissance du droit au mariage pour les couples d’homosexuels - et pas d’homosexuelles puisque les lesbiennes, les bi et les trans sont invisibilisés dans cet essai - n’a pas apporté le surplus de liberté escompté pour ses bénéficiaires.

«Le mariage gay inscrit l’homosexualité au sein d’une véritable normativité sociale», défend Alain Naze, constatant même «un appauvrissement des possibilités de relations homosexuelles, et, plus généralement, de toutes les formes de relations sexuelles».

Rejetant l’injonction au coming out et les politiques de visibilité, le philosophe appelle en réponse un retour aux sources révolutionnaires du mouvement homosexuel, aux marges libératoires des lieux de drague, loin d’une identité gay occidentale, mondialisée, figée et fantasmée dans les spots publicitaires pour les gays pride ou les croisières gay-friendly. «La libération gay gagnerait sans doute aujourd’hui à renouer avec une certaine clandestinité, si elle ne veut pas se réaliser dans le cadre asséchant des formes institutionnelles de la politique», écrit-il à ce propos tout en concédant que les homos «ont déjà transformé de fait la famille».

  Source: liberation.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.