Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

L'association Alliance Vita, proche de la Manif pour tous, a prévenu mercredi à l'ouverture du procès du Dr Bonnemaison, à Pau, que "si le gouvernement prend le risque de bouleverser l'équilibre de la loi Leonetti" sur la fin de vie, il y aura "une vaste mobilisation unitaire dans la rue".
"Nous participerons à une vaste mobilisation de rue si le gouvernement prend le risque de bouleverser l'équilibre de la loi Leonetti en y introduisant l'euthanasie ou le suicide assisté", a souligné Alliance Vita, association animant le service d'écoute et d'aide "SOS Fin de vie". 

A partir de mercredi, le docteur Bonnemaison sera jugé pour l'empoisonnement de sept patients en fin de vie. L'affaire, qui avait éclaté à l'hôpital de Bayonne en 2011, et divise encore la profession, devrait remettre sur la table des discussions le délicat sujet sur la fin de vie. 

Le Professeur Jean-Louis Vincent, chef de service des soins intensifs au CHU Erasme de Bruxelles, affirme dans plusieurs articles parus dans la presse qu’il y a une demande de certains médecins spécialisés en soins intensifs de pouvoir bénéficier d’une protection juridique pour précipiter la mort des patients qui n'en auraient pas expressément formulé la demande (pas de déclaration anticipée) et qui seraient inconscients, et ce même en l'absence de tout inconfort.

L'assemblée générale de la branche alémanique de l'association suisse Exit s'est prononcée en faveur d'une extension de l'aide médicale au suicide pour les "personnes souffrant de polypathologies liées à l'âge". Dans la plus grand discrétion, Exit ADMD Suisse romande s'était déjà déclarée favorable à une telle proposition le 26 avril dernier.

Alors que le Conseil d’Etat détient désormais les quatre avis qu'il avait sollicités afin de rendre sa décision dans le cadre de l'affaire Vincent Lambert et que sa décision devrait être rendue dans le courant du mois de juin (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 19 mai 2014), l’hebdomadaire Famille Chrétienne consacre un dossier à la Maison médicale Jean-XXIII près de Lille, qui accueille les patients plongés dans un état végétatif profond.

Par fidélité au serment d'Hippocrate, prêté par les médecins depuis plus de 2300 ans, des étudiants d’une trentaine d’universités de France créent le collectif « Soigner dans la dignité » pour une pleine application de la Loi Léonetti, et non sa révision.

Page 66 sur 68

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.