Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 23 novembre 2018 00:00

Belgique: 3 médecins aux assises pour euthanasie non conforme

Écrit par 

La justice belge a décidé de renvoyer devant une cour d'assises trois médecins accusés de ne pas avoir respecté les conditions légales d'une euthanasie, ce qui est une première en Belgique depuis que cet acte a été dépénalisé en 2002.

"C'est la première fois qu'il y a une décision de renvoi devant une juridiction de jugement", a dit aujourd'hui à l'AFP la juriste Jacqueline Herremans, confirmant des informations des médias belges. 

"Il y a déjà eu des informations judiciaires visant des médecins mais elles ont toujours abouti à des classements sans suite", a ajouté cette experte, qui préside l'Association belge pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). La décision, prise hier par la chambre des mises en accusation de la cour d'appel de Gand (nord-ouest), découle d'une plainte avec constitution de partie civile déposée par la soeur d'une femme autiste qui s'était fait euthanasier en 2010 à l'âge de 38 ans en Flandre.

Cette proche accuse les trois médecins de ne pas s'être concertés sur ce dossier et d'avoir pris une décision hâtive, alors même que la jeune femme avait depuis peu exprimé son désir de mourir et n'était plus sous traitement depuis des années pour ses souffrances psychiques. Le diagnostic selon lequel elle souffrait d'autisme n'avait été posé que deux mois avant le décès, selon les médias belges. D'autre part, il y aurait eu des négligences dans la manière de procéder à l'euthanasie. Les trois médecins, dont un psychiatre, ont été renvoyés aux assises pour "empoisonnement", a précisé l'agence de presse Belga.

  Source: lefigaro.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.