Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 18 janvier 2018 00:00

Dans le service de soins palliatifs d'Argenteuil, "on ne soigne pas des mourants, mais des vivants"

Écrit par 

A l'occasion de l'ouverture des états généraux de la bioéthique, franceinfo est allé à l'hôpital d'Argenteuil. Au sein de l'unité de soins palliatifs, on n'attend pas un nouveau texte sur la fin de vie, mais davantage de moyens afin de pouvoir mieux appliquer la loi.

"Le mouroir, c'est fini !" Dans l'unité de soins palliatifs de l'hôpital d'Argenteuil (Val-d'Oise), les murs sont colorés, le soleil entre par les fenêtres, les portes des chambres des patients sont ouvertes et on peut entendre des rires s'échapper de la salle de transmission, où le personnel soignant se réunit. 

Rien d'étonnant pour ceux qui sont tous, sans exception, volontaires pour travailler au sein de ce service qui accueille des patients en fin de vie : "On chante, on sourit car nos patients ne sont pas des mourants, ce sont des vivants !", explique Frédéric, aide-soignant. Anne de la Tour, cheffe de l'unité, témoigne également d'une évolution des mentalités.

Il y a quelques années, avant de faire rentrer un patient en soins palliatifs, on demandait quel était son pronostic vital, car il fallait vraiment qu'il soit au stade terminal de sa vie.Dr Anne de la Tour, cheffe de l'unité de soins palliatifs à Argenteuilà franceinfo

Aujourd'hui, des malades sont accueillis à des stades précoces de leur maladie, parfois temporairement. Car la loi sur la fin de vie du 2 février 2016 réaffirme le principe selon lequel "toute personne a droit à une fin de vie digne et apaisée." Est-ce vraiment le cas ? Au moment où s'ouvrent les Etats généraux de la bioéthique, jeudi 18 janvier, qui débattront notamment de la fin de vie, l'unité de soins palliatifs d'Argenteuil fait le bilan. En 2016, le service, qui compte dix chambres, a comptabilisé 294 séjours (certains patients ont pu revenir plusieurs fois). 

  Source: francetvinfo.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.