ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

mercredi, 15 novembre 2017 00:00

Le CESE se saisit du sujet de la fin de vie

La volonté du CESE d’être sans cesse davantage à l’écoute des préoccupations de la société se traduit concrètement par une grande attention portée aux pétitions citoyennes dès lors que celles-ci rencontrent un écho certain dans la population de notre pays. Le comité de veille sur les pétitions citoyennes mis en place par le Bureau du Conseil a pris acte de ce que plusieurs pétitions d’ampleur significative évoquent actuellement la question de la fin de vie.

Une nouvelle procédure collégiale a été lancée au CHU de Reims pour décider de l'arrêt ou pas de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert.

Une étude menée par le National Institutes of Health (NIH) suggère que les comités néerlandais chargés d’évaluer les cas d’euthanasie (RTE) se concentreraient essentiellement sur le respect de la procédure, « sans vérifier si le patient était véritablement admissible à une euthanasie ».

jeudi, 02 novembre 2017 00:00

Le débat sur la fin de vie relancé

Commentaire du CPDH :

Parmi les sujets qui reviennent sans cesse, l'euthanasie (le fait de donner la mort volontairement à une personne qui en ferait la demande soit directement soit par l'intermédiaire d'une personne de confiance) figure certainement dans le groupe de tête.

En cas d’euthanasie, le concept de « souffrance insupportable » est au cœur de la législation. Difficile cependant pour les praticiens de la mesurer, surtout en dehors de la phase terminale ou en cas de trouble mentaux.

Les Français « veulent mourir dans la dignité » mais ne l'écrivent pas forcément. C'est du moins ce que révèle un récent sondage. Si aujourd'hui 14 % d'entre eux ont déjà rédigé des directives anticipées en prévision de leur fin de vie, penser à sa mort reste psychologiquement difficile pour un bon nombre de personnes, dont paradoxalement les plus âgées.

Page 1 sur 52

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.