ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

Les représentants des cultes français ont été reçus jeudi 11 janvier par la commission « fin de vie » du Conseil économique, social et environnemental. Ils ont pu y redire la position commune des religions, opposées à l’euthanasie, et favorables au développement des soins palliatifs.

Continuer à opposer le suicide assisté aux soins palliatifs n’est plus tenable, estime, dans une tribune au « Monde », la juriste Johanne Saison, qui dénonce les inégalités dans la prise en charge des patients.

Les Etats généraux de la bioéthique, qui seront officiellement lancés le 18 janvier prochain, ne devraient en principe pas concerner les enjeux de la fin de vie : ceux-ci ont fait l’objet de débats approfondis entre 2012 et 2015, aboutissant à la loi Claeys-Leonetti de février 2016.

C’est la première fois qu’une juridiction suprême française autorise l’arrêt des soins d’un enfant en état végétatif contre l’avis de ses parents. Le juge des référés du Conseil d’Etat a décidé, vendredi 5 janvier, de rejeter le recours des parents d’Inès, 14 ans, qui s’opposaient à la décision prise le 21 juillet 2017 par le Centre hospitalier régional universitaire de Nancy. L’adolescente, qui souffrait d’une maladie neuromusculaire auto-immune sévère, est dans le coma depuis le 22 juin 2017, après un arrêt cardio-respiratoire.

Pour la première fois, un des spécialistes qui de la commission euthanasie a démissionné en Belgique. Il reproche à la commission de ne pas avoir renvoyé devant les tribunaux un médecin qui a mis fin aux jours d'une de ses patientes sans respecter la procédure légale. Emmanuel Dupont et Pierre Halterman ont rencontré une membre de la commission euthanasie pour le RTL INFO 13H.

Un pavé dans la marre. Le Comité Consultatif d’éthique de Belgique a rendu public hier un avis concernant « l’euthanasie dans les cas de patients hors phase terminale, de souffrance psychique et d’affections psychiatriques ».

Page 1 sur 54

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.