Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 13 septembre 2018 00:00

Sherifa, 32 ans, traumatisée par une interruption médicale de grossesse : "J'ai été traitée comme on traite une appendicite"

Écrit par 

Il y a un an, Sherifa a subi une interruption médicale de grossesse au septième mois de sa grossesse. Avant, pendant et après, elle a vécu cela comme un traumatisme, comme elle l'a confié à Olivier Delacroix, jeudi, sur Europe 1.

VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Au septième mois, la grossesse de Sherifa se passait "extrêmement bien" jusqu'à ce qu'on lui annonce que son enfant avait une anomalie génétique qui nécessitait une interruption médicale de grossesse (IMG). L'opération s'est très mal passée et, "blessée", la Parisienne n'a pas été accompagnée par l'hôpital, assure-t-elle au micro d'Olivier Delacroix sur Europe 1.

"Après sept mois de grossesse, en octobre 2017, je suis allée faire une échographie à Paris alors que tout se passait extrêmement bien. Là, une sage-femme m'a annoncé de but en blanc que mon enfant allait très mal. J'ai vu une cardio-pédiatre dans la journée, qui m'a annoncé que mon enfant allait mourir.  

Il s'agissait de mon premier enfant- , on appelle ça être une primipare, j'étais complètement novice en la matière -, et je suis arrivée en état de choc à la maternité pour pratiquer un fœticide, le nom précis de l'opération. On m'a fait signer un papier qui était titré "IMG" et je ne savais pas ce que cet acronyme voulait dire. On m'a expliqué qu'on allait mettre fin à sa vie dans mon ventre. 

  Source: europe1.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.