Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 25 septembre 2019 00:00

LOI DE BIOÉTHIQUE : PREMIER TOUR DE PISTE À L'ASSEMBLÉE NATIONALE

Écrit par 

Pour Agnès Buzyn, ministre de la Santé, la loi de bioéthique est « une chance et même un privilège pour notre société ». Elle intervenait en ouverture de la première lecture du projet de loi de bioéthique à l’Assemblée nationale. Elle a notamment expliqué qu’il s’agissait d' « adapter notre droit non pas à une société post-moderne tantôt espérée, tantôt redoutée, souvent même fantasmée, mais à la société telle qu'elle est ici et maintenant ». Elle a invité les élus à être la « conscience qui doit délimiter, ordonner et définir les nouveaux progrès sans rien céder sur les grands principes: la dignité de la personne humaine, l'autonomie de chacun et la solidarité de tous ». Sur la « PMA pour toutes », elle considère que « le critère qui définit une famille c’est l’amour qui unit le parent et son enfant ». Interrogée par la Chaine parlementaire en marge des débats, répondant à la question : « qui peut remplir la fonction de père ? », Agnès Buzyn avait expliqué: « Ça peut être une femme, une altérité ailleurs dans la famille, des oncles, une grand-mère (…) Tout ce qui compte c’est la sérénité et l’amour autour de l’enfant, toutes les familles peuvent le garantir ».

  Source: .www.genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.