Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 27 novembre 2018 00:00

Modification du génome, l’urgence d’une régulation internationale

Écrit par 

Un chercheur chinois a annoncé lundi 26 novembre la naissance de deux enfants génétiquement corrigés, à la veille d’un sommet international sur l’édition du génome humain.

En France, les chercheurs se sont largement emparés de ces techniques, et beaucoup plaident pour permettre leur utilisation sur l’embryon.

L’annonce a fait l’effet d’une bombe. Lundi 26 novembre, un chercheur chinois a annoncé à l’agence américaine AP la naissance des premiers enfants génétiquement corrigés. He Jiankui, un chercheur de l’université de Shenzhen (au sud du pays), affirme être parvenu à modifier le gène CCR5, qui joue le rôle de porte d’entrée du virus du sida, sur deux embryons qu’il a ensuite transférés dans l’utérus d’une femme. Une première mondiale qui provoque à la fois la fascination et l’effroi et qui vient bouleverser tous les cadres éthiques et scientifiques existants. Son université s’est d’ailleurs désolidarisée de ses travaux.

  Source: la-croix.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.