Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 17 septembre 2018 00:00

La PMA pour toutes va-t-elle plus mobiliser que le mariage pour tous ?

Écrit par 

Alors que le CCNE doit rendre son avis sur la révision des lois de bioéthique au alentours du 25 septembre, l’ouverture – ou non – de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules cristallise les débats. À Lyon, l’association Cosette et Gavroche mise avant tout sur l’accessibilité de l’information et la compréhension des enjeux afin de mobiliser contre « la PMA pour toutes ».

Plus de 200 personnes étaient rassemblées ce samedi 15 septembre à Lyon pour assister à une journée de réflexion autour du thème « La PMA pour toutes : la ligne rouge ». Au programme, plusieurs conférences autour de thèmes tels que « Les droits de l’enfant à l’épreuve de la PMA pour toutes » animée par Aude Mirkovic, « Derrière la PMA » animée par le philosophe Bertrand Vergely, « l’Écologie humaine, cadre adéquat pour la réflexion sur la pratique médicale » avec le professeur René Ecochard ou encore « Procréation artificielle, allons-nous créer un monde meilleur ? » avec Blanche Streb, d’Alliance Vita. Derrière ces rencontres se trouve l’association lyonnaise Cosette et Gavroche, qui avait été à l’initiative de la première manifestation lyonnaise contre le « mariage pour tous ». Pour son président, le docteur Raphaël Nogier, « les enjeux liés à la PMA pour toutes sont beaucoup plus importants que ceux liés au mariage pour tous ».

Aleteia : Que défend votre association « Cosette et Gavroche » ?
Docteur Raphaël Nogier : « Cosette et Gavroche » est une association réunissant des médecins, éducateurs, professeurs et plus largement toute personne ayant à cœur de défendre les droits de l’enfant. Créée le 1er octobre 2012, elle a été la première association à se lever contre le mariage pour tous et c’est elle qui a organisé la première « manif pour tous » lyonnaise. En janvier 2013 nous avons aussi organisé des états généraux de l’enfant et de cette rencontre est sortie un livre blanc que nous avons largement diffusé auprès des responsables politiques. Depuis la promulgation de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe nous étions en stand by. On s’était dit que si la question de la PMA pour toutes revenait sur le tapis on reprendrait du service. Et c’est ce qu’on a fait. Mais nous ne souhaitons pas intervenir d’une manière contestataire. Nous avons été auditionné par le CCNE avec la vice-présidente de l’association Bénédicte Louis le 2 mai et nous avons expliqué que nous étions contre la PMA pour toutes car cela lésait les intérêts de l’enfant. C’est uniquement pour cela que l’on se bat. Pour défendre les droits de l’enfant.

  Source: fr.aleteia.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.