ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 16 mai 2018 00:00

Bioéthique, députés et sénateurs commencent leurs auditions

Écrit par 

Les auditions destinées à préparer la révision des lois de bioéthique commencent mercredi 16 mai.

Les députés et sénateurs vont s’attaquer cette semaine aux premières auditions menées dans le cadre de la préparation de la révision des lois de bioéthique. Une première série d’experts doit en effet être reçue mercredi 16 mai, à la fois à l’Assemblée nationale et au Sénat.

« La bioéthique touche à des sujets complexes, sensibles, qui concernent tous les Français. L’évolution rapide des sciences et des technologies médicales est source de progrès autant que d’inquiétudes », écrivent dans un communiqué commun les présidentes (LREM) des commissions des lois et des affaires sociales, Yaël Braun-Pivet et Brigitte Bourguignon.« Ce cycle d’auditions vise ainsi à poser sereinement, objectivement et rigoureusement les termes de ce débat, afin qu’il soit le plus éclairé possible. »

Juristes et généticiens

À l’Assemblée nationale, les députés recevront plusieurs juristes, dont Jean-René Binet, spécialiste de bioéthique et professeur de droit à l’université de Rennes, puis examineront les enjeux touchant à la génétique, entendant notamment Arnold Munnich, le chef du département de génétique médicale de l’hôpital parisien Necker-Enfants malades. Dans les semaines qui viennent – à des dates non-encore fixées – ils devraient organiser des auditions autour des neurosciences et de la procréation.

C’est la première fois que les députés de la commission des lois et de celle des affaires sociales mènent des travaux communs sur le sujet depuis le début de la législature. Ces auditions précèdent de quelques mois l’examen du projet de révision des lois de bioéthique, que le gouvernement devrait officiellement déposer en septembre, et qui occupera les élus durant tout l’automne.

Au Palais du Luxembourg, les sénateurs prendront part à une table ronde sur les cellules-souches et les embryons, notamment en présence du professeur Marc Peschanski, directeur scientifique de l’Institut des cellules-souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques (Inserm).

Des débats très sensibles

« Le calendrier est très chargé », confirme Jean-François Eliaou, député LREM chargé des questions de bioéthique au sein de l’Office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et techniques (Opecst). L’Opecst recevra début juin la synthèse des états généraux de la bioéthique, établie par le CCNE à partir des débats organisés dans toute la France, des contributions déposées sur Internet et des auditions menées par le CCNE.

  Source: la-croix.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.