Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 08 décembre 2017 00:00

Bioéthique : comment se déroulera le débat en 2018

Écrit par 

Le ministère de la santé a publié une circulaire qui détaille la méthode de la révision des lois de bioéthique.

Le gouvernement a prévu d’organiser, samedi 7 juillet 2018, un « événement de niveau national » dans le cadre des états généraux de la bioéthique qui doivent précéder la révision des lois de bioéthique, prévue au premier semestre 2019. C’est ce que précise une circulaire du ministère de la santé, datée du 29 novembre et envoyée aux agences régionales de santé, aux CHU et aux espaces régionaux de réflexion éthique.

La nature de l’événement, qui se tiendra 7 ans jour pour jour après l’adoption des lois de bioéthique, n’est pas précisée. La circulaire confirme en revanche le calendrier déjà avancé, et apporte bon nombre de précisions sur les acteurs qui devront s’exprimer lors de ces débats.

Le texte confirme ainsi que des débats sur des questions de bioéthique seront organisés dans toute la France, de fin 2017 au printemps 2018, sous l’égide du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE). Parallèlement, les comités d’éthique des « grands organismes de recherches, des académies (des sciences, de médecine) », mais aussi la Conférence nationale de santé devront aussi plancher sur le sujet.

La circulaire prévoit par ailleurs l’ouverture d’un site Internet, qui « permettra de recueillir les avis des citoyens, des associations, sociétés savantes et autres groupes ».

  Source: la-croix.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Dernière modification le mercredi, 13 décembre 2017 13:48
CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.