ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mercredi, 18 octobre 2017 00:00

CRISPR : un premier essai clinique sur l'homme repoussé à 2018

Écrit par 

La société américaine Editas« spécialisée dans le développement de thérapies recourant à l’édition du génome » doit « montrer que ses ciseaux moléculaires [CRISPR Cas9] sont suffisamment perfectionnés pour pouvoir lancer des essais cliniques sur l’homme ».

Fin 2015, elle annonçait un premier essai en 2017 pour traiter l’Amaurose congénitale de Leber, mais elle a repoussé l’échéance à  2018. Pour prouver l’efficacité et la fiabilité de l’utilisation de CRISPR-Cas9, Editas vient de s’associer à la biotech française Genomic Vision. Un partenariat qui « est amené à durer moins d’un an » : « Editas découpe les ADN, puis nous les envoient. Nous effectuons un peignage moléculaire (une technique qui permet de déposer de façon linéaire des molécules individuelles d’ADN sur une lame de verre) et nous vérifions la précision de la découpe », explique Aaron Bensimon, président et directeur général de Genomic Vision. « Nous renvoyons des corrections à Editas qui aiguise ainsi ses ciseaux petit à petit ». L’objectif étant que le découpage moléculaire soit précis à 100% : « même une erreur sur une cellule parmi mille injectées peut poser problème ».

  Source: genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Dernière modification le mardi, 31 octobre 2017 06:52
CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.