Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 17 mai 2018 00:00

Ethique : un nouveau regard sur le vieillissement

Écrit par 

Ce 15 mai, le Comité consultatif national d’Ethique (CCNE) a remis son avis sur les enjeux liés au vieillissement. Redéfinition de la protection sociale, nouvelles formes de solidarité… les évolutions sont tant sociétales que politiques.

Face à l’augmentation de l’espérance de vie et à la perte d’autonomie en France, les enjeux du vieillissement constituent une question de santé publique. Notamment lorsque la discrimination liée à l’âge isole et fait souffrir. En effet, « le grand âge s’accompagne souvent de mise à l’écart, de prise en charge inadaptée, d’une souffrance des personnes elles-mêmes et de leurs accompagnants », décrit le CCNE.

Le Comité s’est donc saisi de cette question en octobre 2016. Après 1 an et demi de réflexion réunissant médecins, philosophes, juristes…, l’avis n°128 vient d’être publié. Ce texte « rappelle que le respect de l’autre et la solidarité sont les deux principes (…) de soubassement éthique nécessaires à toute politique d’accompagnement du vieillissement ».

Repenser l’EHPAD et le logement

« Concernant les espaces de vie dévolus aux personnes âgées, le CCNE appelle les politiques à favoriser et diversifier les alternatives à l’EHPAD. » Une évolution qui « pourrait se traduire par l’intégration d’établissements dans les constructions nouvelles à usage d’habitation ». Et ce en s’inspirant « des logements sociaux, en encourageant le développement de l’habitat intergénérationnel ou encore des habitations autogérées par les personnes âgées elles-mêmes ».

  Source: destinationsante.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.