Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 19 février 2018 00:00

Smartphones et objets connectés font mal à nos factures énergétiques

Écrit par 

Dans un monde où la mondialisation prime, il est difficile pour les Hommes de ne pas en faire partie. Outre l’interdépendance croissante des économies c’est aussi l’intensification de la concurrence qui est importante et cela passe par l’expansion des échanges et des interactions humaines.

Cette mondialisation englobe nos objets connectés et smartphones ! Ces derniers, font totalement partie de nos vies, certains d’entre nous en sont quasiment devenu accros. Nous ne pouvons être aveugle, face à ce phénomène qui s’accroît d’année en année.

Au fur et à mesure que le temps passe, l’usage du numérique est devenu une banalité et du fait de cette banalisation, leur consommation électrique ne cesse de croître.

Ces technologies qui absorbent l’énergie !

Internet, réseaux sociaux et jeux en ligne ont totalement changé l’usage du numérique ces dernières années et leur consommation d’électricité ne cesse d’augmenter.
Les TIC (technologies de l’information et de la communication) sont devenues un des secteurs les plus consommateurs d’électricité.

Le saviez-vous ? Actuellement, les TIC absorbent près de 10% de la production d’électricité mondiale. C’est-à-dire autour de 1 500 TWh par an, c’est trois fois la production électrique française.

Le digital est très gourmand en énergie, les applications que nous avons sur nos smartphones consomment plus que la consommation annuelle électrique d’un réfrigérateur.
L’agence internationale de l’énergie (AIE) distingue deux catégories liées aux TIC:

– Ceux qui permettent de produire et transmettre les données et les réseaux tels que les centres de gestion de données.
– Ceux qui n’usent pas obligatoirement des réseaux mais qui sont connectés à eux, et qui attendent une notification. Ce sont les « objets connectés ». Leur nombre a augmenté d’une manière exponentielle dans le monde de la téléphonie mobile, dans la gestion urbaine, dans l’habitat, dans les transports et dans nos vies personnelles (tablettes, smartphones, télévisions, jeux en ligne et de plus en plus montres connectées, enregistreurs du sommeil, de nos pas etc…).

  Source: fournisseur-energie.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.