Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

mardi, 31 octobre 2017 00:00

Les smartphones, des téléphones pas si « smart » pour l’environnement

Écrit par 

En seulement 10 ans, les smartphones sont devenus des objets phares de notre quotidien. Chaque année est marquée par l’arrivée de modèles toujours plus à la pointe de la technologie, comme en témoignent les sorties tant médiatisées de l’iPhone 8 ou du Samsung Galaxy Note 8. Pourtant, nous connaissons mal les impacts de ces téléphones sur l’environnement. Dans le cadre d’un travail collaboratif, France Nature Environnement et l’ADEME proposent un décryptage de ces impacts et donnent quelques astuces aux consommateurs pour qu’ils puissent agir à leur échelle.

Ce mois de novembre est marqué par la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, cette année le thème abordé est « les smartphones, les téléphones pas si « smart » pour l’environnement ».

Du 18 au 26 novembre 2017 se déroule la Semaine Européenne de Réduction des Déchets. L’occasion pour le mouvement associatif lié France Nature Environnement de présenter la composition d’un smartphone, d’où viennent les matériaux qui le compose et comment sont-ils produits ?

Pour illustrer, il faut 70kg de ressources naturelles pour fabriquer un smartphone, ce dernier peut contenir jusqu’à 50 matériaux différents. Au delà de l’aspect environnemental, l’exploitation des minerais a un impact sur les populations locales en Chine ou en République Démocratique du Congo ; les conditions de travail violent les droits humains fondamentaux, les conflits d’usages sont nombreux et les profits alimentent des groupes armés.

  Source: fne-pays-de-la-loire.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.