Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 31 août 2017 00:00

Euthanasie, mariage pour tous, IVG : l’Église évangélique défend l’objection de conscience

Écrit par 

Le Conseil national des évangéliques de France (Cnef) a adressé, au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, douze recommandations concernant le respect de la liberté de conscience en France.

Ces recommandations concluent un rapport sur la liberté de conscience dans lequel le Cnef revient notamment sur la loi Taubira de 2013. L’organisation plaide ainsi pour un amendement du texte et l’ajout d’une « clause de conscience » autorisant les maires à « ne pas célébrer de mariages de couples de personnes de même sexe lorsque leurs convictions s’y opposent ».

L’organisation évangélique déplore également les conséquences de la loi sur la fin de vie de 2016 qui prévoit un droit à la sédation « profonde et continue » jusqu’au décès pour les malades en phase terminale et qui rend contraignantes les « directives anticipées ». Le Cnef souhaite sur ce point l’ajout au Code de la santé publique d’une « clause générale d’objection de conscience pour l’ensemble des soignants », notamment « dans les domaines de la procréation et de la fin de vie ».

  Source: fr.aleteia.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Dernière modification le lundi, 04 septembre 2017 13:19
CPDH

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.