Ce site est susceptible d'enregistrer des cookies

 ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Famille

Famille

Samedi, la première Papa (P)ride a mobilisé des pères « scandalisés par le projet de loi sur la PMA ».

Une manifestation citoyenne s’est tenue à Annecy ce samedi. À l’occasion de la révision du projet de loi bioéthique, une centaine de pères se sont mobilisés. Aux côtés de leurs enfants et en vélo, ils ont organisé la toute première Papa (P)ride. Leur objectif, « prendre la défense de ces enfants à naître demain, amputés totalement de père »

  Source: www.infochretienne.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Au Portugal, la loi du 13 mai 2016 devait autoriser la gestation pour autrui pour des raisons médicales, pour des femmes n’ayant pas d’utérus ou souffrant de lésions de l’utérus empêchant la grossesse. Elle a cependant été déclarée en partie inconstitutionnelle en avril 2018 et « ses effets sont depuis lors suspendus ».

  Source: www.genethique.org

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Un reportage de TF1 présentait dimanche le parcours de GPA d’un jeune couple français. À l’heure où la révision des lois de bioéthique pose la question de la PMA pour toutes les femmes, certains experts, à l’instar de Jean Leonetti, estiment que cette ouverture, aux couples de femmes et aux femmes célibataires, ne serait qu’une étape de plus vers la Gestation Pour Autrui (GPA).

  Source: www.infochretienne.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

La mère porteuse avait confié l'enfant d'un homme en couple homosexuel à un autre couple, hétérosexuel : le père biologique s'est vu refuser par la Cour de cassation la garde de son enfant né illégalement par GPA.

L'affaire est complexe. Un homme qui avait contracté une convention de gestation par autrui (GPA) avec une femme en 2012, mais n'a jamais pu connaître son enfant, cette dernière ayant décidé de le confier a un autre couple, s'est vu refuser jeudi par la Cour de cassation la garde du bambin,rapporte Le Figaro. L'homme, Alexandre Lerch, est pourtant le père biologique de l'enfant en question.

  Source: www.lejsl.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Une députée LREM a proposé de réserver la PMA aux personnes pouvant justifier des revenus suffisants, arguant qu'élever un enfant coûtait cher. Sa demande a été rejetée, jugée «contraire au principe même du système de solidarité nationale».

Pour l'heure réservé aux couples hétérosexuels qui rencontrent des difficultés de conception, le processus de procréation médicalement assistée (PMA) fait l'objet de débats particulièrement intenses à l'occasion de la rentrée politique, notamment sur sa potentielle extension aux couples de femmes et femmes célibataires, envisagée dans le cadre du projet de loi de bioéthique présenté le 24 juillet en Conseil des ministres. 

Dans la nuit du 10 au 11 septembre, Béatrice Piron, députée LREM des Yvelines, a pour sa part proposé un amendement visant à réserver la PMA aux personnes pouvant «justifier de revenus susceptibles de permettre [leur] subsistance et celle de l’enfant à naître», arguant qu'élever un enfant coûtait cher.

  Source: francais.rt.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

  Lire également: Faut-il autoriser la "PMA post-mortem"? Le débat fait déjà polémique

Une famille recomposée et une famille homoparentale font leur entrée ce soir dansParents mode d'emploisur France 3.

Ils s'appellent Dominique et Olivier et sont "papa" et "papou", pour leurs deux filles, Jade et Clotilde. Leur famille fait son entrée dans la série Parents mode d'emploi, de retour ce samedi sur France 3 à 20h15.

  Source: people.bfmtv.com

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

Page 1 sur 13

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.