Sexualité

La pandémie comme une porte de sortie de la prostitution

La pandémie comme une porte de sortie de la prostitution 9 septembre 2020
Porte de sortie prostitution covid 19

Alors que les conditions de travail sont de plus en plus difficiles pour les femmes dans l’industrie du sexe en raison du confinement des derniers mois, certaines ont vu malgré tout la perche qui leur était tendue pour sortir de la prostitution.

« La pandémie a accéléré le processus pour certaines femmes qui n’avaient même pas l’intention de quitter l’industrie du sexe ou qui y pensaient, mais comme un vague projet à long terme », affirme Rose Sullivan, cofondatrice du Collectif d’aide aux femmes exploitées sexuellement (CAFES), qui s’identifie comme une « survivante de l’industrie du sexe ».

« La majorité de celles qui s’en sont sorties depuis la pandémie me disait que ce n’était pas dans leurs plans parce qu’elles n’avaient pas d’autre solution, mais elles avaient un emploi en parallèle et grâce à la PCU ou à des allocations supplémentaires, une solution est apparue et elles n’ont plus eu envie de retourner à la prostitution. »

Pour celles qui avaient déjà un plan de sortie, la pandémie a également été un élément déclencheur, observe-t-elle. « Celles qui avaient l’intention de s’en sortir se sont ruées sur les emplois nouvellement offerts et sur les formations rapides. »

Source : ledevoir.com

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine