Sexualité

Imposer un « besoin » contraceptif, est-ce cela l’émancipation des femmes ?

Imposer un « besoin » contraceptif, est-ce cela l’émancipation des femmes ? 26 septembre 2019
Imposer un besoin contraceptif aux femmes?

26 septembre : journée mondiale de la Contraception. Tous les ans, sous couvert de « droits sexuels et reproductifs », on promeut l’accès à la contraception. Et si s’en affranchir était  un moyen de libérer la femme ?

C’est ce que défend l’ECLJ[1] dans son rapport de juin 2019 : Libérer les femmes : une critique de la contraception. Celui-ci fait suite à une résolution introduite à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe : « Autonomiser les femmes : promouvoir l’accès à la contraception en Europe ».

Bien présente lors des Conférences internationales sur la population, la mentalité contraceptive est présentée comme indispensable : la contraception est un « besoin » dès lors qu’une femme déclare ne pas vouloir être enceinte. C’est une première erreur à laquelle s’ajoutent celles de penser que « l’absence d’utilisation de méthodes de contraception serait due à un problème d’accès » ou qu’il s’agit d’un manque de connaissance lorsque les femmes ne l’utilisent pas.

Imposer un « besoin » contraceptif, est-ce cela l’émancipation des femmes ?

Source : genethique.org

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine