Famille

La France pourrait rendre le congé paternité obligatoire, mais elle ne le veut pas

La France pourrait rendre le congé paternité obligatoire, mais elle ne le veut pas 21 novembre 2019
La France pourrait rendre le congé paternité obligatoire, mais elle ne le veut pas

Malgré les recommandations de l’administration, le gouvernement ne semble pas disposé à aligner le congé paternité sur la durée du congé maternité post-natal et à l’imposer à tous les pères.

La carrière des Françaises attendra. En donnant, le 15 octobre, le détail du milliard d’euros consacré en 2020 à l’égalité entre les femmes et les hommes, la secrétaire d’État Marlène Schiappa a certes mentionné des formations pour faciliter la reprise de l’activité professionnelle des femmes après leur congé maternité. Mais elle a omis d’aborder la question du congé paternité –ou du deuxième parent, dans le cas des couples homoparentaux.

En juin 2018, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) préconisait pourtant de l’allonger à six semaines, contre onze jours actuellement, et de le rendre obligatoire. Cette décision permettrait de rapprocher le congé paternité des huit semaines pendant lesquelles un employeur a interdiction de faire travailler une mère (ou future mère), dont six après l’accouchement. Elle constituerait aussi un geste en faveur de l’égalité professionnelle, alors que plus de huit femmes sur dix estiment que la maternité a eu un impact négatif sur leur carrière.

Nombre d’économistes, d’acteurs de l’égalité femmes-hommes et même d’entreprises ont beau soutenir cette mesure, le gouvernement ne semble pas prêt à la concrétiser.

Source : slate.fr

Découvrir la suite de l’article sur le site d’origine