ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Technologie

Technologie

Les plus illustres scientifiques croyaient en une entité supérieure, une intelligence qui dictait les phénomènes découverts. Plus ils entraient dans cet univers que seul un esprit pourvu de questionnements pouvait sonder, plus ils se confortaient dans une foi. Ils étaient fascinés par ce qu’ils observaient et il n’y avait rien de plus fort que la croyance en un Dieu créateur pour soulager la fièvre que provoquaient ces découvertes.

France, 2037, 39 ans après Google... le transhumanisme* est devenu une réalité, avec un gouvernement pro-transhumaniste au pouvoir depuis 2 ans. Le nouveau ministre de l'Intérieur promeut la loi de " Transhumanisation des forces de l'ordre ", équipant les forces de sécurité d'une cornée artificielle intégrant des technologies de géolocalisation et de réalité augmentée. De quoi filmer, enregistrer, identifier, envoyer les données directement Place Beauvau... et ainsi fournir une preuve en cas de litige. Les sympathisants saluent l'initiative quand les opposants dénoncent une atteinte aux libertés fondamentales et à l'intégrité du corps humain (la greffe pouvant notamment provoquer des effets indésirables). Ils décident de pirater le système... Non, ce n'est pas le script d'un épisode de Black Mirror, mais le scénario du cas pratique sur lequel vont plaider des avocats le 22 juin 2017 au Palais de justice de Paris.

mercredi, 19 avril 2017 00:00

Le transhumanisme en marche

Prémunir l’être humain contre les maladies, le perfectionner contre les aléas de la vie, et peut-être un jour lutter contre le vieillissement, telle est l’ambition du transhumanisme. Au-delà de ce dessin philosophique et parfois romanesque, le transhumanisme est aussi un enjeu économique et juridique majeur et actuel qui perd peu à peu son aspect futuriste. Les grandes sociétés américaines de la Silicon Valley jouent déjà l’avenir de l’être humain et des technologies.

lundi, 10 avril 2017 00:00

Faut-il un droit pour les robots ?

Et si l'on rendait les robots responsables de leurs actes ? Cette question iconoclaste est au cœur d'une résolution adoptée par le Parlement européen le 16 février 2017, invitant la Commission à définir un cadre éthique et juridique pour la robotique civile.

Alors qu’Elon Musk fait part de son intention d’ « augmenter le cerveau humain en lui ajoutant une intelligence artificielle », (cf. Connecter les cerveaux aux ordinateurs, nouveau projet d’Elon Musk) Mathieu Terence, auteur d’un essai, Le transhumanisme est un intégrisme, dénonce avec force l’idéologie d’un mouvement « scientiste, matérialiste et ultralibéral ». Une utopie qui instaure « un nouveau monde en fonction des valeurs dominantes du précédent : jeunesse, efficacité, rentabilité ».

Un Français sur trois pense qu’une technologie intelligente prendrait de meilleures décisions que nos élus gouvernementaux. Un sondage d'OpenText donne à réfléchir alors que l'IA bouleverse déjà le marketing.

Page 1 sur 15

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.