ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Technologie

Technologie

En juillet 2010, l’Autrichien Patrick Mayrhofer, grand brûlé à la suite d’un accident, s’est fait greffer une prothèse robotique en lieu et place de sa main gauche valide mais déficiente. Grande première, cette opération réalisée avec l’aval de la Commission d’éthique autrichienne a fait du patient un individu-cyborg capable de saisir des objets et de se servir de ses doigts électroniques. Demain, des paralytiques pourraient suivre l’injonction christique « lève-toi et marche », à l’instar du paraplégique qui avait donné le coup d’envoi de la Coupe du monde de football 2014. Comme par enchantement, ce jeune homme aux deux jambes paralysées s’était levé puis avait frappé le ballon d’un coup de pied, grâce à l’exosquelette de deux jambes attaché à sa taille et relié à un casque d’électrodes lisant dans son cerveau.

Faut-il avoir peur du transhumanisme ? Entre fantasmes et réalité, Laurent Alexandre répond à toutes les questions que nous nous posons sur l'intelligence artificielle. Il dresse le portrait vertigineux et inquiétant du monde à venir, où les technologies transformeront radicalement l'humain.

« Résister au transhumanisme » est la conférence inaugurale du colloque « Critique de la raison transhumaniste » , qui s’est tenu au Collège des Bernardins, les 19 et 20 mai derniers. En conclusion du séminaire « Humanisme, Transhumanisme, Posthumanisme », lancé en 2015.

Les plus illustres scientifiques croyaient en une entité supérieure, une intelligence qui dictait les phénomènes découverts. Plus ils entraient dans cet univers que seul un esprit pourvu de questionnements pouvait sonder, plus ils se confortaient dans une foi. Ils étaient fascinés par ce qu’ils observaient et il n’y avait rien de plus fort que la croyance en un Dieu créateur pour soulager la fièvre que provoquaient ces découvertes.

France, 2037, 39 ans après Google... le transhumanisme* est devenu une réalité, avec un gouvernement pro-transhumaniste au pouvoir depuis 2 ans. Le nouveau ministre de l'Intérieur promeut la loi de " Transhumanisation des forces de l'ordre ", équipant les forces de sécurité d'une cornée artificielle intégrant des technologies de géolocalisation et de réalité augmentée. De quoi filmer, enregistrer, identifier, envoyer les données directement Place Beauvau... et ainsi fournir une preuve en cas de litige. Les sympathisants saluent l'initiative quand les opposants dénoncent une atteinte aux libertés fondamentales et à l'intégrité du corps humain (la greffe pouvant notamment provoquer des effets indésirables). Ils décident de pirater le système... Non, ce n'est pas le script d'un épisode de Black Mirror, mais le scénario du cas pratique sur lequel vont plaider des avocats le 22 juin 2017 au Palais de justice de Paris.

mercredi, 19 avril 2017 00:00

Le transhumanisme en marche

Prémunir l’être humain contre les maladies, le perfectionner contre les aléas de la vie, et peut-être un jour lutter contre le vieillissement, telle est l’ambition du transhumanisme. Au-delà de ce dessin philosophique et parfois romanesque, le transhumanisme est aussi un enjeu économique et juridique majeur et actuel qui perd peu à peu son aspect futuriste. Les grandes sociétés américaines de la Silicon Valley jouent déjà l’avenir de l’être humain et des technologies.

Page 1 sur 16

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.