ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Fin de vie

Fin de vie

A l’occasion de la Campagne d’information lancée par le gouvernement, Bertrand Galichon, président du Centre catholique des médecins français (CCMF) s’interroge : « Pourquoi les malades ne se saisissent-ils pas de ces ‘nouveaux droits’ qui leur sont donnés ? ».

Il peut être délicat d'instaurer un dialogue serein avec les médecins et le personnel médical lors de la fin de vie d'un proche. Christophe Fauré, psychiatre spécialisé dans le deuil, nous aide à restaurer la confiance pour un accompagnement plus apaisé.

En Belgique, l’euthanasie a été dépénalisée le 28 mai 2002. 15 ans après, la pratique s’est développée et la loi a été étendue. Mais les conséquences sont lourdes pour l’ensemble de la société.

mercredi, 15 mars 2017 00:00

La campagne fin de vie : parlons en !

Une campagne nationale d’information sur les soins palliatifs en direction du public est attendue depuis 1999 date du vote de la loi visant à garantir le droit à l’accès aux soins palliatifs.

Dans l’état de Victoria en Australie, un projet de loi se prépare pour légaliser le suicide assisté. Pour Paul Russell, ce type de législation est un leurre, les partisans de l’euthanasie veulent toujours aller au-delà de ce que la loi prévoit. « La meilleure protection est tout simplement de ne jamais commencer [à légiférer] », défend-il.

Quatre des membres de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie (CFCEE) (Wim Distelmans, Jacqueline Herremans, Gilles Génicot et le Dr Proot, ont présenté il y a quelques jours le Rapport 2014-2015 de la Commission aux députés membres de la commission Santé publique de la Chambre. Les questions de ceux-ci ont porté sur des points essentiels et révèlent un certain malaise par rapport au contrôle de la loi euthanasie mais aussi par rapport à d’autres faits qu’ils ont voulu souligner.

Page 1 sur 46

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.