ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

lundi, 15 mai 2017 00:00

Tout ce qu'il faut savoir sur le don du sang, des organes ...

Écrit par 

Son sang, ses organes, sa moelle, son sperme, on peut tout donner. À certaines conditions. Le point sur les différentes possibilités.

Les besoins ont augmenté ces dernières années. Pour ceux qui ont envie d'aider, on fait le point sur le don.

Le don d'organes

De son vivant, on peut offrir à un proche - famille génétique ou conjoint - un organe qui existe en double, comme le rein ou un morceau du foie. Ou tout ou partie de ses organes pendant la période qui précède immédiatement le décès par mort cérébrale : à l'occasion d'un traumatisme crânien, lors d'un accident de la route ou d'un accident vasculaire, le coeur cesse de battre et l'encéphale est détruit.

Autre possibilité, le don, après le décès par arrêt cardiaque (foie et reins, certains tissus, cornée), des organes et tissus sains. Cela se présente quand la personne donneuse a été réanimée immédiatement et conduite à l'hôpital, le cerveau étant irrémédiablement endommagé en raison de l'arrêt de la circulation sanguine. À moins (c'est la loi) que l'on s'y soit expressément opposé, par exemple sur le Registre des refus (1). Sinon, qui ne dit mot consent

  Source: jactiv.ouest-france.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Médias

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.