ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

Dons d'organes

Dons d'organes

Le don d’organes est le fait de prélever un ou plusieurs organes en bonne santé chez des donneurs pour les donner à une personne malade dont les organes essentiels sont gravement atteints. Il est possible de donner de son vivant ou après sa mort.

Son sang, ses organes, sa moelle, son sperme, on peut tout donner. À certaines conditions. Le point sur les différentes possibilités.

lundi, 03 avril 2017 00:00

Zoom sur le don de sang de cordon

Il y a quelques semaines, nous vous avons parlé du don de moelle osseuse  mais, connaissez vous le don de sang de cordon ?

Depuis le 1er janvier 2017, un décret a quelque peu modifié les modalités du don d’organe. Le Dr Patrice Guerrini nous en dit plus sur le don et la greffe chez les enfants et adolescents.

Au 1er janvier, la modification de la loi concernant les conditions de prélèvements d’organes est entrée en vigueur : « faute de volonté contraire, informatiquement enregistrée, chaque citoyen sera considéré comme donneur ». La consultation des proches n’aura plus le même caractère juridique. Bien que l’intention affichée soit louable –« pallier la pénurie des dons d’organes, pour sauver plus de vie »-, ce changement fait polémique, et « les équipes médicales doutent de son efficacité ».

En France, le nombre de greffes a progressé de 7% en 2015. Pour améliorer les conditions de recueil du consentement au prélèvement, la loi sur le don d’organes va connaître d’importants changements au 1er janvier 2017. Le point auprès de l’Agence de la biomédecine, et reportage vidéo en immersion au bloc opératoire. 

Page 1 sur 7

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.