ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

jeudi, 20 avril 2017 00:00

L’Europe et les affaires ont fait la campagne

Écrit par 

Alors que le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans trois jours, rarement l’Europe aura eu une place aussi centrale dans les débats politiques… même si ce fut, souvent, pour la désigner comme coupable idéale. La plupart des autres thèmes, eux, ont été peu traités.

Il y a longtemps que l’Europe n’avait pas été aussi présente dans une campagne électorale : thème central de la plupart des débats et des échanges, l’Union européenne a surtout été remise en cause : faut-il en sortir, y rester, comment, pourquoi faire et avec qui ? ont été les grandes questions qui ont animé les débats.

Un seul candidat (Asselineau) propose explicitement d’en sortir, tout de suite et sans conditions. Mais sept autres (Mélenchon, Le Pen, Cheminade, Lassalle, Dupont-Aignan, Poutou, Arthaud) veulent, a minima , renégocier des traités, s’engager dans un bras de fer avec Bruxelles, voire soumettre la sortie de la France à référendum. Trois d’entre eux proposent une Europe « moins libérale » (Poutou, Arthaud, Mélenchon). En cette campagne 2017, l’UE ne fait plus consensus, loin de là.

L’Union européenne malmenée

Et ce n’est pas étonnant : François Hollande avait promis – en vain – de renégocier les traités : il aurait fallu obtenir l’unanimité des 27. En juin, les Britanniques ont voté pour le Brexit. En 2017, les candidats à la présidentielle traitent moins de la construction européenne que de son aménagement, au mieux, ou de son démantèlement. Dans une UE à 28 – encore –, rythmée par la sortie des Britanniques, seuls Hamon, Macron et Fillon jouent la carte d’un renforcement européen.

  Source: lalsace.fr

Découvrir la suite de l'article sur le site d'origine

CPDH-Publication

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

S2-Priere-03 Onglet-E

S3-Actions onglet-E

paypal

Information

Les informations, publications et vidéos affichées sur le site du CPDH n'engagent que leurs auteurs. Dans un souci d'informations plurielles, le CPDH les présente mais décline toute responsabilité quant à leur contenu et affirme son indépendance par rapport aux sources dont elles proviennent.