ScoopitTopTwitterTopFacebookTop

vendredi, 26 mai 2017 00:00

La fin de vie, ça commence quand ?

C'est une petite phrase de rien du tout, "pas d'acharnement n'est-ce pas, docteur", qui accompagne les hospitalisations de la tante qui n'en finit pas de vieillir, de l'oncle qui a fait une vilaine chute, du voisin atteint d'une pneumonie.

C'est une petite phrase de rien du tout, "pas d'acharnement n'est-ce pas, docteur", qui accompagne les hospitalisations de la tante qui n'en finit pas de vieillir, de l'oncle qui a fait une vilaine chute, du voisin atteint d'une pneumonie. Rarement entendue dans la bouche du principal intéressé d'ailleurs, lequel ne demande rien d'autre que retrouver son chez soi, ses repas, sa télévision et qu'on lui fiche la paix. Petite phrase qui en appelle une autre, et c'est là que naît le problème : l'acharnement, ça commence où ?

Publié dans Fin de vie

Saisis par un groupement d’associations, les Sages du Conseil constitutionnel se penchent ce 23 mai sur un décret controversé, relatif à l'arrêt des traitements des patients en fin de vie incapables d'exprimer leur volonté.

Publié dans Fin de vie

Nommée ministre des Solidarités et de la Santé le 17 mai dans le premier gouvernement d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe, Agnès Buzyn s’était déclarée personnellement favorable à l’euthanasie, lors d’un colloque au Grand Orient de France en 2015, sur la « fin de vie des enfants ». 

Publié dans Fin de vie
Page 1 sur 77